Présentation de saga : Xenozis

         Bonjour ou bonsoir à tous ! Ici Lolli en direct des locaux du Weekly MP3 !
Comment ça, aujourd’hui je me fais pas chier avec ma non intro ? Bah oui, flemme, voilà.
Comment ça, ça fait 1 mois que j’ai rien publié et j’ose avoir la flemme ? Beiiinh…
         Alors commençons dans le vif du sujet ! Xenozis est une fiction de Trent…
Quoi “stop” ? Mais laissez-moi changer de sujet et faire cette article à la fin !

xenozis

         Donc je disais… Xenozis est une fiction sonore de Trent, de 2 épisodes pour un total de près de 48 minutes d’écoute. Une saga sérieuse et très sombre, sortie en 2008 ayant – à l’époque – révolutionné le monde de la saga mp3 ! Rien que ça… Bon j’exagère un peu mais permettez-moi de développer tout ça.
         Je vous préviens de suite, la saga est inachevée, et malheureusement à l’abandon, même le site n’est plus disponible ; bien que l’idée de le remettre en ligne un jour ait émergée, cela ne s’est jamais fait.

     Xenozis nous conte l’histoire de Nozamus Zend.
Un type qui est mort.

Bon comme ça c’est mal parti je sais, mais, c’est pas si simple.
         Nous sommes dans la mémoire de cet homme et c’est ainsi que nous découvrons l’histoire de cette fiction.
Elle prend place dans un univers post-apocalyptique où l’Homme a failli disparaître – ainsi qu’à peu près toute la planète – après que des scientifiques trop sûrs d’eux aient cherché à faire fonctionner un accélérateur à particules surpuissant.
         Mais “ils” sont arrivés à temps, et les ont sauvé.
Ils ? Cela reste flou, des aliens, probablement.
Ils ont enfermé l’humanité sous terre, et – sous couvert de bonnes paroles et de promesses de cohabitation -, ont oppressé la population, s’en servant comme esclave.
         Des guerres civiles ont éclaté, empirant la situation.
Les êtres humains sont désormais terrés pour de bon, continuant à être contrôlés par eux, dans des Zones dans Xenozis. Une sorte d’État créé par les survivants à toutes ces catastrophes, à la langue et au gouvernement unique
         Avec le temps, des choses importantes vont finir par être oubliées.
Nozamus Zend va les redécouvrir, ainsi qu’une foule d’autres choses terrifiantes…

Alors alors que dire point de vue réalisation à part “wow” ?
         Le niveau est assez impressionnant, et je le rappelle la saga date de 2008. Tout est là pour nous plonger dans l’ambiance – entre long monologue et scène jouée – notamment cette foulée de bugs et autres glitchs audios.
         Le plus beau dans tout ça ? La saga (ou au moins l’épisode 1, je ne suis pas parvenu·e à trouver l’information pour le second) est réalisée intégralement sous Audacity.
         Les acteurs sont doués, et la saga se targue de posséder dans son casting Aslag, Flo, JBX ou encore Blast – et j’en passe encore pas mal !

         De plus, la saga – à la manière d’une Pong en moins troll – a été sacrément promue et attendue. Et d’ailleurs, si j’en crois le Netowiki de la fiction “La preview de l’épisode 1 de Xenozis a été diffusée sur SynopsLive le 30 août 2008, et Trent a été invité deux semaines plus tard dans l’émission. Notamment grâce à cela, la saga a beaucoup fait parler d’elle alors qu’aucun épisode n’était encore sorti.”.
         Pour rajouter à ça, le créateur s’est fait de nombreuses fois interviewer (exemple avec l’une réalisée par nos gentils concurents de chez MagP3 à l’époque : http://www.macp3.info/articles/articles-2-44-4+dossier-xenozis.php qui peut nous apprendre des choses sympathiques !)
         Enfin, la saga a eu un tel accueil, qu’un sujet a du être recréé sur Netophonix pour l’épisode 2, tellement le premier était rempli de commentaires (21 pages sur le premier topic, ce qui est BEAUCOUP). Et ce afin d’améliorer la clarté de tout ce toutime.

         Bref, je vous laisse donc retrouver cette belle saga qui n’a pas tant vieillie que ça sur le site des Archives MP3 : ttp://archives.macp3.info/sagas/ (tout en bas), et je vous dit à bientôt pour de nouvelles aventures sagasphériques !

         C’était Lolli, qui s’en retourne procrastiner sur les Internets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.