Cette chroniuqe n’est pas une chroniuqe sur les réfréences n°30

« – Après il y a la bouche du Serpent Plumeux.
– Je connais un prince qui raconte à qui veut l’entendre qu’il aurait croisé une bestiole de ce genre et qui pouvait engloutir un éléphant au petit-dèj’.
– C’est stupide, ça doit lui donner une forme de chapeau géant !
– Exactement. D’ailleurs si tu lui réponds ça, le prince t’offre un renard à apprivoiser. »
Messina – Chapitre 3, Épisode 4

Dans cette scène, le Guerrier, la Fée et le Vendeur doivent affronter une série d’épreuves pour libérer le Vendeur de l’influence des démons qui l’ont possédés. Ils font alors le point sur la marche à suivre, qui comporte entre autre un combat avec une créature étrange appelée Serpent Plumeux.

Ce dialogue fait référence au livre Le Petit Prince de Saint-Exupéry. Le tout premier chapitre du livre parle du fait que les grandes personnes perdent progressivement leur capacité à imaginer ainsi que tout lien avec leur enfance. Il évoque notamment un dessin de l’auteur représentant un boa avalant un éléphant, mais les grandes personnes, ne pouvant plus voir au-delà de l’image, n’y voient qu’un chapeau. Le renard fait quant à lui référence à un épisode où le Petit Prince, héros du livre, rencontre un renard qui lui demande de l’apprivoiser et ainsi explique au Petit Prince la véritable valeur de l’amitié.

Vous pourrez retrouver la saga Messina sur le site du créateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.