Cette chroniuqe n’est pas une chroniuqe sur les réfréences n°26

« – Lieutenant Theur, rapport de la navigation !
– Tous les systèmes sont opérationnels, Monsieur Perfide.
Il y a juste un petit détail : personne n’a pensé à remplir
le produit lave-vitre pour le pare-brise…
– Cette faute envers moi était la dernière, sergent Ripley. »
Univers en Travaux – Chapitre 2, épisode 1

Dans cette scène, l’officier en second Perfide, membre de l’équipage du vaisseau spatial Entrecrise et des effectifs de la Flotte Fédérale, prépare un saut dans l’hyperespace afin de quitter le secteur où le vaisseau se trouve. L’astronavigateur Theur lui fait son rapport sur l’état du bâtiment, mais il semble que tout ne soit pas complètement en état de marche. L’officier décide alors de calmer ses nerfs grâce à sa souffre-douleur habituelle, l’ingénieure de bord Ripley.

La réplique finale de Perfide est une référence à une ligne de dialogue de Dark Vador dans Star Wars V : L’Empire contre-attaque. Dans ce passage, le seigneur Sith, qui s’apprête à attaquer la base rebelle sur Hoth, contacte l’amiral Ozzel, en charge de coordonner l’assaut, après avoir appris que ce dernier a signalé l’attaque de l’Empire en désactivant le saut en hyperespace trop tard. Dark Vador tolérant peu l’échec, il tue l’amiral par étranglement en déclamant cette réplique qui fait désormais partie des plus connues du personnage.

Vous pourrez retrouver la saga Univers en Travaux sur le site du créateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.