Découverte Phonique n°22 : Stupeflip

« À l’occasion du lancement de leur ulule…

« Vous connaissez …

« Ah, stupeflip, …

Il n’y a pas d’intro qui aille à cette découverte Phonique, tout simplement parce qu’il n’y a pas de recette pour présenter Stupeflip. C’est tête la première qu’on se plonge dans ce monde bordélique à souhait, à la limite d’une saga mp3 vu l’attention portée à l’univers dans lequel se déroulent la plupart des chansons du groupe, autant d’institutions comme la maléfique Menuiserie ou le tout puissant Stup Monastère (et ses soixante prières), autant de personnages qui vont et viennent comme Kingju et Cadillac et leur voix braillardes, ou encore l’innoncent Pop Hip et ses chansons niaises mais finalement teintes d’une ironie bien dosée, la guerre entre l’Ouest et la région Sud, l’invasion des Argemiones, les quasi mystiques trois ères du Stup…

Au fil des trois albums sortis depuis 2003 (Stupeflip, Stup Religion et Hypnoflip Invasion) et d’un EP (Terrora !!) , qui seront bientôt suivis d’un quatrième album (crowdfundé sur ulule dans une campagne encore en cours ici) le trio développe leur set de personnages et leur monde parallèle, relativement fluide et variant selon les albums ou meme de morceau en morceau. Ils ont durablement marqué la scène alternative française, et avec des hits comme « J’fume pu d’shit » ou « Stupeflip Vite !!« , le groupe reste populaire malgré son absence depuis Hypnoflip en 2011 : il leur a fallu moins de 24 heures pour qu’ils engrangent 120 000 € en dons sur leur ulule, le triple de leur objectif. En attendant le nouvel album en mars prochain, c’est l’occasion de (re)découvrir Stupeflip, le truc stupéfiant qui frappe et qui fait pas de sentiments : https://open.spotify.com/artist/7qiRNP9z0FhN63YcLmb8Ai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.