Présentation de saga : Redlook

        Des bruits de pas approchants résonnent dans les couloirs. Au travers des murs, on peut entendre les quelques voitures passant devant le bâtiment de la rédaction, parfois le tramway, un peu plus loin. La porte du petit bureau s’ouvre, la voix de certains membres du Weekly en pleine effervescence est soudainement audible au travers de l’ouverture, mais cette dernière est vite refermée. La personne s’installe devant l’un des deux PCs présents ici et le sort de sa veille; elle commence à taper sur son clavier.
        BONJOUR OU BONSOIR A TOUS BANDE DE GENS ! Ici Lolli, afin de vous présenter une nouvelle saga mp3, et pas des moindres, car aujourd’hui, on va parler de Redlook !

rlbanmain02

        Cette fiction réalistico-fantastique estampillée Audiodramax est la création du sondier Jean-Yves Belgiglio alias Jay, dramadiffusion ou encore Velvorn pour les Netophonixiens. Commencée en 2012, cette saga de 6 épisodes, dont un prologue, a une durée de 35 minutes. Le dernier épisode date de Mai 2015, et selon des sources récentes, le prochain ne devrait plus trop tarder.

        Nous suivons ici Arthur Owen, un journaliste du Daily Bridges, sujet aux crises d’angoisse récurrentes et dont la mère est actuellement dans le coma. N’arrivant plus à travailler correctement, son supérieur, Manny, va l’envoyer sur une étrange affaire, espérant lui redonner goût à son travail, en lui promettant au passage de lui donner l’argent nécessaire afin de transférer sa mère dans un établissement spécialisé.
        C’est ainsi qu’Arthur va commencer à enquêter sur l’affaire de Redlook – bourgade dans laquelle, des années auparavant, les habitants ont tous disparus mystérieusement -, avec comme seule piste un vieux dossier retrouvé dans les Archives du Daily Bridges par Manny, l’affaire n’ayant été curieusement pas couverte à l’époque.
        Une rencontre étrange, de probables découvertes insoupçonnées… Quel est donc le fin mot de cette enquête ?

Alors.
La réalisation.
        C’est ainsi que Lolli ragea devant tant de talent.
Non plus sérieusement… c’est dingue !
J’ai dit plus sérieusement !
        On sent qu’un soin immense est apporté au travail des ambiances, aux lieux, à la spatialisation, et je peux difficilement être objectif·ve face à ça ! J’ai la sérieuse impression que Jay a pris son micro et a enregistré les bruits de la rue, à l’intérieur de sa voiture, dans les escaliers d’un immeuble, etc… Enfin, rien qu’à lire ce qui est dit sur cette fiction sur le site d’Audiodramax – que je vous donnerais plus tard -, on devine que ce que on va entre est très bien travaillé.
        Bref, côté acteurs c’est du très bon – excepté peut-être le jeu de la personne jouant Clifford Cooper (Cédric Canon) qui semble un peu imparfait et perturbant, mais rien de très grave. Dans les acteurs connus du monde de la sagasphère on peut d’ailleurs retrouver Blast, Asmoth et François TJP assurant tous très bien leur rôle.
        D’ailleurs, en parlant de François TJP, il a participé à la réalisation des musiques originales, faites également par Jay lui-même, entre les musiques plus libre de droit de Kevin MacLeod et Hicham Tazdaït – bien que j’ai des doutes sur le côté ‘libre de droit’ de ce dernier, site et infos assez introuvable sur le net… (Et bah paye ton journaliste compétent tiens !) – et celles ci vont superbement bien avec la fiction, et se fondent parfaitement dans les différentes scènes et ambiances.

        En bref, vous l’aurez compris, écoutez cette saga ! Même si l’intrigue n’est pas encore des plus développée – tout se posant petit à petit – et qu’énormément de questions sont en suspens, la saga n’est pas abandonnée, et vaut clairement le détour pour sa réalisation assez exceptionnelle.
        Pour télécharger/écouter tout ça, c’est par ici : http://www.audiodramax.com/redlook / http://www.audiodramax.com/tag/redlook
        Sur ce, je vous souhaite une bonne écoute, et je m’en retourne enquêter sur d’autres sagas !

                C’était Lolli, qui est en fait parti fangirler sous sa couette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.