Présentation de saga : l’Asile

      BONJOUR OU BONSOIR BANDE DE TROU DU C… Hm… Pour un premier article au sein de cette rédaction je crains que ce ne soit pas une bonne idée…
        …
      Bonjour ou bonsoir à tous bande de… gentil·le·s lecteur·ice·s ! Je viens me présenter à vous, Draignaell petit nouveau de la rédac, à votre service pour vous faire découvrir ou redécouvrir je l’espère un bon nombre de sagas. Nous allons tout de suite commencer par… *roulement de tambours*
        L’Asile !

       Tout d’abord il faut savoir que “l’Asile” est une fiction sonore créée par le collectif The Grenadines (alias Grushkov et Tuhki), prenant place dans notre monde, à notre époque, et est d’un style assez sérieux, voire dramatique. On dénombre au total 10 épisodes – dont une bande annonce – pour une durée totale d’une heure et deux minutes.

 

      L’histoire prend place au sein de l’hôpital psychiatrique Saint-Derrick, dirigé par le Docteur Harding Cassius. L’Inspecteur Brian Robertson y est appelé alors qu’un patient a été sauvagement assassiné dans la nuit. L’enquête commence alors dès son arrivée – avec l’aide de l’infirmière Heather Reagan et du jeune patient Johnny Biggles – mais prendra bien vite une tournure inattendue à base d’infiltration et de terreur nocturne…

      Point de vue réalisation, c’est… propre. Le montage est fluide, le mixage fait avec talent, tout aussi bien sound-designé avec des ambiances cools, quoi que quelques lacunes sont audibles (ambiances se coupant net, bien qu’expliquées par le script, qui font parfois assez peu naturel, bruitages pas forcément tous bien intégrés mais je chipote…).
      Si je voulais continuer à embêter mon monde sur des petits détails, je pourrais rajouter le fait quelque peu étrange que Robertson fasse rapidement confiance à Heather et Johnny qui restent des suspects potentiels. Mis à part cela, la saga est bien écrite, les quelques maladies psychiques décrites – même si je ne suis moi même pas concerné – me semblent peintes avec justesse (ou sont en tout cas loin des clichés qu’on attribue habituellement aux “fous”), les protagonistes sont attachants, l’enquête est bien ficelée et c’est un bon moment à passer que d’écouter la saga. Je recommande tout de même de ne pas faire une activité trop accaparante en même temps afin de suivre correctement la fiction, et de ne pas se perdre au fil de l’histoire.
      N’oublions pas non plus de mentionner le jeu d’acteur plus que bon, mention spéciale pour Flynn incarnant à la perfection Johnny, mais je n’omets surtout pas Grushkov, Tuhki, Kwaam, … et le caméo de Vohoma qui joue Toast dans Big City, une autre saga de The Grenadines.
      Dernière chose à propos de l’OST : originale et entièrement composée par Grushkov avec talent, accompagnant avec justesse toute la fiction et par ailleurs également disponible sur le site, que je ne vais pas tarder à vous donner.

      Petite chose intéressante à savoir, la saga se passe entre le 17 et 23 Novembre 2016, ainsi que les 16 et 24 Décembre de la même année, date de sortie des épisodes, expliquant aussi le nom des épisode (Jour 1, 2, 3, … 7, Puis 21 et 38).
 

      En bref, je vous recommande avec plaisir cette saga, et je vous souhaite de passer un excellent moment en écoutant ou téléchargeant la saga par ici : http://thegrenadines.canalblog.com/pages/l-asile/34613149.html.
      Je vous souhaite une bonne fin de semaine et je vous dis à bientôt pour une nouvelle chronique.

Draignaell,
qui s’en retourne écouter tout un tas de sagas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.