La Saga de l’été au Weekly : L’interview de Oriog Créations

Bonjour chers lecteurs et auditeurs.

Nous nous retrouvons pour une visite au sein d’une écurie d’un participant à la saga de l’été 2018. Après La Saga de l’été au Weekly : L’interview de Mat et Khelian nous voici chez Oriog Créations.

Vous êtes prêts pour une petite interview ? Alors c’est parti !

 

Weekly MP3 : Bonjour. Qui êtes-vous ? Quel est votre niveau d’implication dans la sagasphère (depuis combien de temps faites-vous de la saga MP3/fiction sonore/tout ce que vous voulez, etc.) ?

Je suis Ranne Madsen, administratrice du groupe Oriog Créations, et créatrice de fictions sonores depuis plus de deux ans.

 

Weekly MP3 : Est-ce votre première participation au concours de la saga de l’été ?

Non, il s’agit de ma troisième participation, bien qu’il s’agisse de la première fois que j’y participe avec Grushkov.

 

WM : Qu’est-ce qui vous a donné envie de participer au concours ?

L’envie du challenge, je dirais. J’aime l’idée de créations sous la contrainte, de concourir face aux copains, de viser un objectif et d’essayer de se surpasser et d’apprendre plus vite pour les atteindre, c’est assez vivifiant. =)

 

WM : Pouvez-vous nous parler de votre création (nom, style, synopsis…) ?

Cette année, Oriog Créations propose une saga sobrement nommée VOIX. Dans le style Thriller policier, et s’inscrivant dans un monde SF (que nous avons partiellement exploré il y a deux ans avec mon comparse Draignaell, avec Out Of Control, qui a d’ailleurs remporté le prix du meilleur scénario de la saga de l’été 2016). Notre saga suit une consultante de la police dotée de capacités surnaturelles (elle peut lire dans les pensées) dans une affaire des plus complexes, impliquant un autre augmenté comme elle, qui multiplie les meurtres dans la ville.

 

WM : D’où vous est venu l’idée d’écrire et de réaliser votre œuvre ?

Out Of Control est à la fois une de nos fiertés et un de nos regrets. Fierté car on a réussi à faire quelque chose de bien alors que nous venions de débarquer dans la sagasphère, et regret car avec le recul on a réalisé qu’on aurait pu faire beaucoup plus avec l’univers que nous avions construit. On a décidé d’en faire une version roman –toujours en cours- et on songeait à une sorte de suite/spin off. Lors du brainstorm de l’équipe pour la saga de l’été de cette année, l’idée à refait surface, et y travailler avec Grushkov, qui a plus de recul que moi sur le sujet, et qui apporte son style et son point de vue, permettait de reprendre de nouvelles bases afin d’en faire une histoire complètement indépendante. Donc on a foncé !

 

WM : Le fait de devoir créer une saga MP3 en moins de trois mois vous a-t-il fait peur ? Vous le fait-il toujours ? En gros que ressentez-vous à ce stade du concours ?

Alors : Oui et oui. XD
La première fois, c’était limite moins stressant que maintenant. On a participé sur un coup de tête, et c’est en rushant en panique en août qu’on a réalisé la complexité du défi. (Fun fact : après OOC, on s’est dit « Plus jamais on fait un truc aussi difficile en saga de l’été ». Puis on a fait Mise à Jour en 2017 (et Tout Réécrire que j’ai eu la folie de faire de mon côté en parallèle) et cette année on se surpasse encore. Je crois qu’on n’apprendra jamais.
C’est intimidant, et un peu flippant. Surtout quand on réalise une saga bien plus complexe que prévu (VOIX devrait faire plus d’une heure de contenu au final). Mais c’est aussi ce qui fait le charme du concours. Ça fout un coup d’adrénaline. Donc j’ai encore un bon paquet de nuit blanche en perspective pour tout boucler dans les temps, mais ça me rappelle que malgré la fatigue, la vie pro et perso qui peut être morose, les problèmes qui vont avec le quotidien, ben il y a cette passion là qui existe et qui peut motiver au point de renoncer avec plaisir à quelques heures de sommeil. Et entendre une séquence mixée complète à la fin de la soirée, c’est tellement gratifiant ! ^^
À ce stade du concours, je suis encore confiante. Un peu flippée mais confiante. Le projet a un peu de retard pour l’instant, mais rien d’insurmontable. De plus, Tamica a rejoint le projet pour mixer une des épisodes, afin d’accélérer un peu. Nos quatre épisodes devraient donc sortir tranquillement fin Août.

 

WM : Avez-vous éprouvé et/ou éprouvez-vous des difficultés à la réalisation de votre œuvre sonore ?

Quelques unes. Je n’ai pas beaucoup mixé depuis l’été dernier, et mes compétences avaient un peu rouillé. De plus, on a fini le script assez tardivement, du coup la récupération des voix est encore en cours (ce qui est assez angoissant parfois ^^’). J’ai aussi pris le pari de faire intervenir des acteurices qui sont étranger au monde de la fiction audio, et diriger IRL était un nouvel exercice pour moi. Et enfin, le pauvre Grushkov a eu l’horreur de voir son PC le lâcher alors qu’il doit composer les musiques de la saga. Mais sinon, mis à part les contraintes de temps inhérentes au concours, on s’en sort comme on peut. ^^

 

WM : Sentez-vous que vous allez finir votre création avant la date butoir du concours ?

J’y crois. J’espère sincèrement que ce sera le cas. Après, on se retrouve dans le délicat équilibre entre l’envie de proposer le plus de qualité possible et la nécessité d’être dans les temps. Donc… Histoire à suivre.

 

WM : Débuter une création audio n’est jamais facile. Que conseilleriez-vous à nos auditeurs qui voudraient eux aussi créer ?

Ne voyez pas trop grand au début. Cette saga en 15 saisons de 20 épisodes de 45 minutes est probablement une idée géniale, mais vraiment, il faut commencer avec des monos. Déjà car le mixage est loin d’être une chose intuitive et aisée, et que l’ampleur de la tache peut décourager quand on débarque dans un logiciel sans avoir de repères.
Ensuite, regardez des tutos. Il y en a plein sur le Netophonix ou sur les sites de certains créateurs (Zylann, TJP notamment…). Ça aide vraiment à mieux s’y retrouver, et a progresser plus vite.
Et enfin, ne pas prendre mal les commentaires négatifs. On est tous passés par là, ça pique un peu au début, mais une fois qu’on met de côté notre égo et qu’on écoute, ça aide vraiment énormément à progresser.

 

WM : Avant de vous laisser continuer à travailler sur votre œuvre j’aimerais vous poser deux petites questions. Tout d’abord, si vous deviez donner trois arguments pour nous encourager à écouter votre saga (et voter pour elle au concours) lesquels seraient-ce ? Attention « écoutez-la c’est trop bien » n’est pas compter comme un argument !

  1. La saga s’inscrit dans un univers assez vaste et qui se veut prenant. La SF est un de nos styles préférés (si ce n’est pas carrément LE style préféré d’Oriog), et on en explore un nouveau pan à chaque création. Donc amateurs de SF, ça devrait bien vous plaire. =D
  2. Nos personnages ont un background assez complet, construit, et on y glisse de la représentation de minorité (des persos racisés, LGBT, notamment). On y dresse des profils variés qui rentrent en collision les uns avec les autres, et on cherche à ce que la saga puisse avoir plusieurs niveaux de lecture.
  3. On a la chance d’avoir de très bon.ne.s acteurices, qui offrent une performance assez incroyable dans la saga. Destrokhorn, My-ëve, Khelian, Xzimnut, Dr Wolf, et bien d’autres ont accepté de participer, ainsi que des comédiens de professions ou acteurices issu du théâtre : Sophie Curmi, Jéromine, Kwl… Des voix inattendues qui ont donné une interprétation de leur personnage parfois non prévue, mais qui nous a surpris très positivement.

 

WM : Si dans le plus grand des malheur vous ne parveniez pas à finir votre fiction, pensez-vous que vous la termineriez tout de même?

Oui. Je suis extrêmement fière de ce qu’on fait avec Grushkov (et Tamica !) sur cette saga, et ce serait beaucoup trop triste de l’abandonner dans un placard car on aurait pas réussi à tenir les délais.

 

Eh bien merci à vous Ranne d’Oriog Créations. Je vous souhaite bonne chance dans la suite du concours et j’espère que vous aurez pleins d’awards. Quant à nous chers lecteurs je vous retrouve dans un prochain article sur la saga de l’été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.