Cette chroniuqe n’est pas une chroniuqe sur les réfréences n°9

« – Hum… Et ici le nom des trois rues où il a commis ses
crimes. C’est bizarre, on dirait que… Claire ?
– Oui, Monsieur Thomas ?
– Affiche une carte de la ville sur la télé, s’il-te-plaît,
et zoome sur le boulevard Plisnier. »
Le Loup : Lafec’s Chronics – Épisode 4

Dans ce passage, Thomas Furton, sous son apparence du justicier masqué connu sous le nom de Le Loup, étudie la méthodologie d’un tueur en série à partir des informations trouvées dans le journal. Il semble alors avoir identifié un élément reliant les différents lieux des meurtres, à savoir le boulevard Plisnier.

Le nom de ce boulevard n’a pas été choisi au hasard, puisque Plisnier est le nom de famille de l’un des deux auteurs de la saga, Piwil et Seb Luca.

One thought on “Cette chroniuqe n’est pas une chroniuqe sur les réfréences n°9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.