La quinte juste n°7 : Real Illusions

http://www.vai.com/images/ril.jpgBonjour / bonsoir et bienvenue à toutes et à tous pour ce nouveau numéro de La Quinte Juste. OH MON DIEU ON VA PARLER DE VAI, OH LALA OH LALA ! *hum* Donc, comme vous avez pu le constater, aujourd’hui nous allons parler d’une œuvre assez intéressante, écrit par l’artiste Steve Vai (Amen), qui est en réalité un travail non-fini à ce jour ; c’est donc la première fois que nous allons parler d’un album concept en cours d’écriture. Enfin, devrai-je plutôt dire d’albums concepts, au pluriel, puisque Real Illusions est, ou sera, une trilogie.

En 2005 sorti le premier opus de cette trilogie, Real Illusions: Reflections…, puis il fallut attendre 7 ans avant d’avoir une suite, The story of light (Real illusions: …of a…). La dernière partie n’est pas encore parue aujourd’hui, et le titre reste inconnu de tous.

Le concept de Real Illusions est pour le moment gardé secret par l’artiste, qui plus est, il a trouvé amusant de mettre les pièces dans le désordre, ce qui rend impossible la constitution d’un récit logique juste à l’écoute. Cependant, au cours des années, et même encore maintenant, Steve va nous lâcher des bribes d’informations de temps en temps. Dans cette partie, je vais donc faire un peu différemment qu’à l’accoutumée, puisque je ne vais pas parler du récit en détail, mais je vais réunir les informations avérées, et les théories qui en découlent.

http://www.vai.com/images/sol-album.jpgReal Illusions décrit la vision de plusieurs personnes, aux traits volontairement exagérés, qui recherchent leur raison de vivre dans le monde. Chacune des pièces du récit décrivent des évènements centrés sur une personne à la fois, sauf quelques pièces narratives qui permettent de faire avancer l’histoire. En arrivant dans un petit village, les personnages regardent leur réflexion dans une fontaine enchantée, et y voient tous les aspects de leurs personnalités, leurs actes passés, des versions alternatives d’eux-mêmes…  Les protagonistes réalisent donc qui ils sont vraiment, et leurs réactions vont différées en fonction de leurs expériences, leur milieu social, leur caractère, etc… ce qui permet à nous auditeurs d’avoir une vue (ou une écoute du coup) globale sur ces points de vues différents.

Musicalement parlant, ces albums sont extraordinaires. Du rock orchestral au heavy metal, en passant par la musique de chambre et l’expérimental, la trilogie Real Illusions va explorer une multitude de genres différents, et va réussir son coup à chaque pièce. De plus, ces albums s’adonnent au difficile exercice de raconte leur histoire uniquement grâce à la musique, car en effet la plupart des pièces sont instrumentales, ce qui est d’ailleurs honorable quand on sait que très peu d’albums concepts ou séries musicales content leur récit sans parole (je jure que je ferai pas de pub pour Fabula… et zut…).

En dehors de ça, on saluera le talent de composition exceptionnel de l’artiste, ainsi que son interprétation surhumaine. Euh… bon là normalement je devrai exposer les défauts mais… j’en ai pas trouvé au travers de ma subjectivité sous-jacente, donc… je vous invite à écouter ces albums afin de les juger par vous-même !

Vous pourrez retrouver Real Illusions: Reflections… ici

https://www.youtube.com/watch?v=oV_RNlUe7OM&list=PLhbx6be89DJVtPRfHBzZS1JH2nTgwmaVe

Vous pourrez retrouver The story of light (Real illusions: …of a…) ici

https://www.youtube.com/watch?v=DZSSsa2EnFo&list=PL6AD3C1487A879634

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.