Kaïros

     Bonjour ou bonsoir à tous chers lecteurs adorés ! Ici Lolli et Nay’. Et non, aujourd’hui, et pour le bonheur des oreilles de tous, nous ne pousserons pas la chansonnette.
 – N’est-ce pas Nay…
 – T’inquiète, mais si toi aussi tu t’avises de te mettre à chanter, je te balance une porte dans la gueule !
 – Une porte ? What ?
 – C’est le premier objet que j’ai vu…
 – Hm… bref, reprenons !
Et non, nous profitons de nos chroniques pour saisir une opportunité, celle de vous parler d’une saga en particulier, et aujourd’hui, c’est le moment de vous parler de Kaïros.

Logo_Kaïros

     Kaïros est une saga mp3 scénarisée par Hikaru Shindo et réalisée par Horine. Créée en Février 2011, cette fiction audio d’un style assez sérieux a une durée de 25 minutes et 20 secondes pour 4 épisodes. Il y a aussi une version bêta de l’épisode 1, où Horine fait toutes les voix lui-même.

     Le nom de la saga vient du mot grec “kairos”, qui adjoint les concepts de “destinée” et de “temps”, et est en quelque sorte synonyme de “moment opportun”. C’est une action qui doit être réalisée au bon moment, ni avant, ni après. Ainsi, ce qui est entrepris aura forcément un succès assuré. (Petite info en passant, c’est également le nom d’un Dieu de la Mythologie grecque : celui de l’opportunité).
      L’histoire se déroule dans un monde semblable au nôtre. Dimitri, 21 ans, est un jeune étudiant en 3ème année de droit. C’est une personne totalement banale, et fondue dans la masse, vivant à Athanos, une république ayant perdu sa grande puissance, affaiblie par la crise, avec beaucoup de chômage et en proie à des risques terroristes.
      Mais Dimitri va saisir le bon moment, afin de trouver une “utilité” à sa vie, et rejoindre le GLA (le Groupement pour la Libération d’Athanos). Leur but, c’est notre héros qui le définit : dénoncer le détournement de l’eau par Eduheim, une puissance voisine qui utilise le prétexte d’une aide militaire pour contrer le terrorisme. Mais rejoindre ce groupe ne lui apportera pas que des avantages…

     Niveau technique… Par où commencer… Le scénario d’Hikaru Shindo déjà très bon est mis en valeur par la technique d’Horine. La réalisation est originale, en effet, tout au long de la saga, nous entendons les scènes se dérouler et les personnages parler, et agir au travers d’enregistrements, que cela soit via des conversations téléphoniques, ou par les enregistrements au magnétophone du GLA, ou bien d’autres encore. Ceci donne une ambiance bien particulière à la saga, encore améliorée et amplifiée par les musiques que l’on oublierait presque tant elles vont bien avec le reste. Sans compter que la réal faite ainsi est également pratique, car pas besoin d’avoir un super casque high-tech à 1000 euros pour pouvoir écouter, tout bien entendre et comprendre sans souci.
     N’oublions pas non plus le casting qui est très bon : Kradukman, Luciole, Garvena, Johnny, Blast et j’en passe, sont de très bons acteurs qui incarnent très bien leur rôle, et ainsi aident à la crédibilité de la saga.
      En fait, le seul petit bémol que l’on pourrait relever, est que l’on reste un peu sur sa faim d’un point de vue scénario lorsque l’on finit l’écoute de cette fiction…

    En bref, une excellente saga sur tous les points, gardant en plus un pied dans le monde actuel, malgré le fait qu’elle ait déjà quelques années. Vous pouvez la retrouver sur le site d’Horine : http://horine-prod.net/realisations/kairos/  et sur son soundcloud :   https://soundcloud.com/horine.

    Et voilà, n’hésitez par à commenter cet article, et à le partager sur les réseaux sociaux. Sur ce, on vous laisse !

C’était Nay’ et Lolli, en direct du Weekly MP3.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.