Le Space Opéra à la sauce saga mp3 : L’odyssée Adop-Xantah

En 2002, à la sortie du lycée, Nico et Matt créentAdoprixtoxis, trouvant le nom par pur hasard, en « rollhead on keyboard » (pratique connue des joueurs de LoL …).
image (2)
La série raconte comment les membres d’un équipage de sauvetage terrien, échoués sur la planète Adoprixtoxis, essayent, tant bien que mal, de s’échapper pour rentrer chez eux. Entre les références plus que redondantes à Star Wars (on n’oubliera jamais la scène où Zluglu affronte un Dark Vador entièrement doublé en samples du film! ) et les innombrables easter eggs, la saga est bien l’une des plus originales, bourrée de scènes cultes et de chansons…

Les personnages ne sont pas particulièrement attachants, hormis peut-être Kévin, mais ils sont absolument hilarants, enchaînant  bourdes sur bourdes et moments de stupidité atterrante ou d’héroïsme bouleversant, pour votre plus grand plaisir. Voici d’ailleurs le casting de la saga : Le capitaine Gloomy (littéralement « maussade » en anglais), anti-héros de SF avec un petit air de Han Solo, son adjoint le professeur Kellogs (victime d’un gimmick stupide sur son nom dans les quelques premiers épisodes) seule personne un minimum intelligente à bord. Rebecca Syphillis, infirmière du vaisseau et chanteuse de blues à ses heures perdues, et Kévin Toucourt, l’attardé mental le plus attachant de la galaxie ! Ils sont accompagnés par un robot, K.R.O.T.E (oui , Nico et Matt ont toujours eu un humour un peu scato …) et Zluglu, un zurpien avec une voix stupidement hilarante.

Adoprixtoxis connaissant un grand succès, en 2010, Nico et Matt,  présentent le premier épisode de Xantah à la fameuse édition de cette année des Joutes du Téméraire (article à venir).  Cette nouvelle saga se déroule 300 ans après « le futur de l’avenir » (époque où a lieu Adoprixtoxis), et sans perdre son humour typique, elle prend un air plus sérieux. Le côté space opéra, prend plus d’ampleur, et dans le scénario, apparaît une intrigue prophétique axée autour d’une planète,  enfin d’une étoile… disons un astre, nommé « Xantahouhastikatiimaritatouhoupetchiikahmaal« , mais on dira Xantah pour les intimes.image

Un « documentaire » doublé par JBX (un ami de Nico et créateur de Reflets d’Acide) nous dévoile que Xantah apparaît aléatoirement à plusieurs endroits de l’univers (suscitant des réactions allant jusqu’au « beaaaaarhhrhrhhh » général !) et serait la planète d’origine des Xanths, civilisation ancienne au savoir perdu… du moins jusqu’à ce qu’un étrange artefact apparaisse  entre les mains de la dernière personne entre les mains de q18ui il pourrait apparaître (attendez vous à beaucoup de phrases de ce genre dans la saga !) et déclenche une chasse au trésor galactique!

J’espère que cette chronique vous donnera envie d’écouter cette saga de très bonne qualité, d’autant plus que l’épisode 7 de Xantah vient juste de sortir, vous pourrez télécharger directement les épisodes d’ Adoprixtoxis et de Xantah grâce à ce lien : http://www.adoprixtoxis.com/lite/lite.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.