Présentation de saga : Eden

Salut à tous et à toutes ! Ici le capitaine Nay’, et pendant que Draig est pris ailleurs, je m’occupe de vous faire une petite présentation de saga… Bon, un petit Space opera, ça vous tente ? Oui ? Bon bah c’est parti, aujourd’hui je vous parle d’Eden !

Donc, Eden est une saga créée par Antoine Rouaud en 2012. D’une durée de 6h40, elle comporte 3 saisons de 25 épisodes chacune, soit 75 épisodes au total (waaa, je sais compter !). Mais rassurez vous, les épisodes sont téléchargeables en un bloc par saison, sans interruption ni générique, et ça, on aime ! Il faut savoir qu’il existe également une suite à la saga, nommée Eden Sacrifice, mais il n’est pas nécessaire d’avoir écouté Eden pour la comprendre.

Sinon, Eden, ça parle de quoi ?
Alors, dans cette saga nous suivons Hélène Fresh, une jeune femme ayant accepté de se faire cryogéniser quelques jours en tant que cobaye d’une expérience scientifique. Seulement voilà, son réveil n’est pas celui auquel elle s’attendait. Et pour cause, elle émerge 8000 ans plus tard dans le vaisseau du capitaine Thomas Délisse, dernier humain connu de la galaxie. A bord du Belbeth system ils sont accompagnés du professeur Déléter, scientifique humain dont l’esprit a été transféré sur l’ordinateur du vaisseau, et de Chess, un extraterrestre aux airs d’éléphant.

Et si ce n’était que ça… En plus d’être les derniers humains, Hélène et Thomas sont obligés de fuir les Némésis, race ayant juré de détruire toute l’humanité qui, avouons-le, n’a pas fait que du bien lors de son expansion. Pour empêcher la disparition des humains, nos protagonistes partent donc à la recherche de l’Eden, que l’on dit être le refuge des dernier Terriens.

Côté histoire et rebondissements, cette saga est servie. Si le ton est sérieux, de petites notes d’humour viennent rythmer le récit grâce au personnage d’Hélène qui permet d’apporter de la légèreté. D’ailleurs parlons-en de celle-là. Personnellement au tout début de l’histoire, ce personnage m’insupportait au plus haut point, mais au fil du récit on s’habitue à son caractère et on s’y attache assez rapidement.

Niveau technique, les acteurs jouent bien, voire très bien. Pour la qualité sonore, il faut rappeler que la saga a été créée pour une diffusion radiophonique. La compression du fichier audio s’en ressent malheureusement lors de longues écoutes.

On peut néanmoins ajouter un petit plus pour les musiques fort sympathiques composées par Antoine Rouaud. (On a même un petit article dessus ici : http://weeklymp3.fr/cest-trop-bo-eden )

Pour résumer, une saga spatiale exceptionnelle que je vous conseille d’écouter au calme pour être immergé au mieux dans l’histoire.

Vous pouvez la retrouver ici : http://www.audiodramax.com/eden

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.