Présentation de saga : CA$HTING

     Salut à tous, ici Nay’…woaïeaïeaïe QU’EST-CE QUE C’EST QUE CE BORDEL ! Pourquoi la rédac est à moitié cramée ?! Hum… Lolli… pourquoi je l’ai laissé seul ici… évidemment, -karma n’a rien surveillé… Bon, le problème c’est qu’il va falloir tout réparer… Mais le Weekly est un peu (beaucoup, j’le sais bien, mon unique paye a été un malheureux demi sandwich aux poivrons…) fauché… l’idéal serait que l’un des membres récupère l’héritage d’une vieille grande tante… enfin, le problème, c’est qu’elles restent souvent en vie trop longtemps…
Bon, du coup, pour rêver un peu d’argent, je vais vous parler d’une saga parlant d’héritage et de vieilles dames, je vais vous parler de CA$HTING !

Couverture

     Cette saga, tout d’abord une pièce de théâtre de Duarf (connu actuellement dans La Tronche en Biais), puis adapté en audio par Richoult, comporte 4 épisodes (ou chapitres) pour une durée de 2h et 15 min. Elle a été réalisée à l’occasion du concours de la Saga de l’Été 2015, qu’elle a remporté ! (D’ailleurs, le concours de la saga de l’été 2016 est actuellement en cours, on vous en dit plus ici : http://weeklymp3.fr/sorties-du-13082016-au-19082016).

     Cette saga humoristique nous présente Lucrèce, une vieille milliardaire qui, voyant son âge avancer, décide de se trouver un nouvel héritier, son incapable de fils n’ayant été capable de donner naissance qu’à un seul descendant, dont l’orientation sexuelle ne plaît guère à sa grand-mère. L’ancêtre décide donc de créer un “cashting” pour se trouver un héritier convenable, aidée par sa domestique Sophie, ou Sarah, comme elle cherche à l’appeler constamment. L’intrigue tourne donc autour du choix du futur possesseur de la fortune colossale de Lucrèce, ainsi que des plans de sa famille pour récupérer l’argent quoi qu’il arrive.

     Une des particularités de CA$HTING, réside dans le fait qu’en plus d’être un script de pièce de théâtre, elle soit réalisée comme tel : on peut entendre l’arrivée des spectateurs, leurs rires et applaudissements, comme dans une vraie représentation.

     Côté technique : le scénario est vraiment plaisant à suivre, et il n’est pas trop prévisible. La réalisation est propre, les acteurs jouent bien et sont convaincants, le sound design un peu léger, mais cela est peu choquant au vu de la forme originale de la saga. Les réactions des spectateurs, même si souvent bien placées, peuvent être parfois un peu superflues et limite gênantes dans certains cas, mais cela n’empêche pas l’écoute pour le moins agréable de la saga.

     Petite anecdote : à 6 secondes, dans le premier épisode, vous pouvez entendre un certain Richoult jurer en fond !

   Bref, je vous conseille largement cette saga, que vous pouvez retrouver sur : http://cashting.teamjavras.fr/

      Bon, maintenant que j’ai fini l’article, je vais… *snif snif*… mais, en plus de sentir le cramé ça sent…le Grand Marnier ! Ah, la conne ! Elle a profité de mon absence pour tester sa recette de crêpes…LOLLIIIIII !!!
– Ouiii ?
– Tu es là ?! Parfait ! Comme ça je vais pouvoir te tuer maintenant ! BASTON !
– AAAAAAAH !

C’était Nay’, maintenant en train de poursuivre Lolli dans les bureaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.