Le vieux baladeur n°31 : Arfdigator

« – Je rêve… Il est toujours pas arrivé à destination celui-là ?
– Quoi, vous le connaissez ?
– Ben oui, c’est E.T. l’extraterrestre.
– D’après mes calculs, cela fait à peu près 300 ans qu’il
voyage sur son vélo. »
Arfdigator – Épisode 2

En décembre 2014, Daronne, créateur intarissable bien connu des amateurs de sagas mp3, a sorti le premier épisode de sa nouvelle saga de science-fiction, Cpt. Shlugs. « Chouette, une nouvelle création barrée de Daronne ! », s’est alors exclamée la sagasphère. Mais quelques auditeurs attentifs ont senti leur spider-sense sonner à toute berzingue. Shlugs… Shlugs… Ce nom semblait familier, et pour cause, puisqu’il s’agit d’André Shlugs, capitaine de vaisseau et personnage principale de Cpt. Shlugs… mais également de Arfdigator, la toute première saga du même créateur et de ses comparses Karft et DC Chaos. Il est encore trop tôt pour voir si le parallèle entre les deux histoires va être poussé plus loin mais en attendant, découvrons ensemble cette saga qui montre déjà les premiers balbutiements du style daronnien.

Analyse de la saga

Arfdigator est une saga de science-fiction humoristique se déroulant dans un univers original et sortie entre août 2009 et février 2010. Elle est aujourd’hui abandonnée après 2 épisodes et une bande annonce. Dans un lointain futur, les Connariens s’apprêtent à trahir la Terre en l’attaquant par surprise. Afin de contrer la menace, le général Blux prend deux décisions : premièrement, envoyer un équipage entraîné et compétent afin d’en savoir plus sur le plant d’attaque des Connariens, et deuxièmement, éloigner un équipage particulièrement incapable dirigé par le capitaine André Shlugs, afin d’éviter que leur incompétence n’affecte la mission d’espionnage. Mais tout va de travers et Shlugs et son équipage se trouvent entraînés dans une suite d’évènements plus ou moins catastrophiques et sont finalement les derniers à pouvoir sauver la Terre de l’invasion alien.

La saga souffre de la comparaison avec les créations plus récentes de Daronne. Il manque par exemple le montage très rapide de ses créations plus tardives ou encore son sens de la réplique culte. Ces manquements sont bien évidemment à mettre sur le compte de l’inexpérience des créateurs. Néanmoins, on discerne déjà quelques éléments qu’on retrouve dans les futures sagas de Daronne : les dialogues complètement décalés par rapport à la situation, surtout si elle est grave, les personnages absurdes, le style sur-joué nanardesque mais au final très drôle ou encore les personnages qui se plaignent tout le temps (si si, c’est une qualité quand c’est bien fait).

La saga ne prend pas trop de risque. Après une rapide exposition, on assiste à une présentation des personnages très naheulbeuko-survivaurienne d’un équipage de bras cassés, avec dans le lot au moins au moins un intello, une nymphomane et un personnage sarcastique. La saga continue en alternant tranche de vie de l’équipage dans leur vaisseau et préparatifs d’invasion avec les Connariens, ces derniers ayant ma préférence car mieux rythmés et assortis de quelques bonnes trouvailles d’écriture. Et même si la saga s’arrête au bout de 2 épisodes, on en à tout de même pour plus de trois quarts d’heure d’écoute. La saga inclut même un petit caméo de personnages d’une autres sagas, chose de plus en plus rare et qui montre bien que la saga s’ancre dans une époque révolue dans la sagasphère.

Au final, la saga est loin d’être parfaite, elle a surtout de l’intérêt en tant que première saga et en faisant le parallèle avec sa version plus récente. Et surtout, on a toujours se plaisir nostalgique de découvrir les premiers travaux d’un créateurs reconnu, de voir que tout n’était pas impeccable dès le début mais que l’envie était déjà là. Et ça, ce sera toujours une bonne chose.

Cote de rareté : Trouvable

Contrairement à nombre de ses pairs, Daronne ne renie pas ses créations passées et la saga figure en bonne place sur le nouveau site qu’il a mis en ligne en 2014 où elle est facilement téléchargeable grâce à (ô joie) un pack complet des épisodes.

Vous pourrez retrouver les épisodes de la saga Arfdigator sur le site du créateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.