Le vieux baladeur n°14 : The World Of Lowcraft

Aujourd’hui, chers lecteurs et lectrices, nous allons nous lancer dans un sport bien particulier. Depuis que vous me faites l’honneur de lire ma modeste chronique, vous avez vu votre culture sagasphérique s’agrandir et vous pouvez désormais prendre les petits nouveaux de haut avec des phrases du genre « Quoi, t’as pas saisi la critique néo-constructiviste dans Luigi au pays de Doom ? ». Mais comment faire quand vous vous trouvez face à un confrère qui en sait à peu près autant que vous, qui fréquente les même lieux de discussion dédiés aux sagas mp3 ? Afin d’affirmer votre supériorité, vous n’avez alors d’autre choix que de sortir des sentiers battus, de vous aventurer dans des lieux où tous les esthètes du feuilleton audio refusent de s’aventurer, afin d’y dénicher une des rares sagas mp3 restante ayant réussi à se développer en dehors des circuits classiques. Ils existent de nombreux terrains de chasse pour ce type de recherche, et c’est ainsi que j’ai mis au jour pour vous la saga dont nous allons parler aujourd’hui : The World Of Lowcraft, par Häzrael.

Analyse de la saga

The World Of Lowcraft est une saga mp3 de style humoristique parodiant le jeu vidéo World Of Warcraft. Elle comporte 9 épisodes sortis jusqu’en 2011, data à partir de laquelle la saga a été abandonnée. On suit Tasker et Häzrael, respectivement voleur et druide, à travers leur pérégrinations dans le monde d’Azeroth dans des lieux aussi variés que la Taverne de Sombre-Roquefort ou la colline des Sentinelles et où ils mettront leur science du combat au service de divers commanditaires. Ils seront par la suite rejoint par la prêtresse Amenota et  Janero, le chasseur draeneï. La saga ne suit pas une histoire principale mais se présente comme une série d’épisodes indépendants.

La plupart des sagas n’ayant jamais été présentée dans les lieux dédiés à ce sujet (Netophonix étant le plus emblématique et sa liste constituant un index quasi-officiel de toutes les créations) sont des sagas issues de références partagées par nombre restreint de personnes se connaissant entre elles (plus connus sous le nom de « délire entre potes »). Si la saga n’est destinée qu’à faire rire ses amis en reprenant la fois où Hubert s’est fait one-shot après être passé trop prêt d’un Requin Mammouth, il n’y a aucune raison de diffuser publiquement la saga, qui a de grande chance d’être incompréhensible par le reste du public. C’est également pour cette raison que ces sagas se retrouvent principalement sur YouTube ou Dailymotion, cette méthode de partage étant plus commune et connue que de passer par un hébergeur, d’autant plus que les auteurs se soucient généralement peu des pertes de qualité audio causées par l’encodage.

The World Of Lowcraft

The World Of Lowcraft correspond en partie à cette définition, à ceci près que même si elle fleure bon la private joke, elle a l’intelligence d’être totalement compréhensible par tous, pour peu que vous soyez un peu familier avec l’univers des MMORPG. L’histoire se découpe en une série de sketch plus ou moins indépendants, à l’exception des derniers épisodes où les histoires se déroulent sur deux épisodes. Il n’y a donc pas grand chose à commenter sur le scénario, qui parlera principalement aux amateurs de jeu en ligne et qui riront sans doute des mésaventures des personnages qu’ils auront probablement eux-mêmes rencontrées. Cependant, les non-connaisseurs s’attacheront sûrement aux personnages. Entre le druide écologiste extrémiste, le chasseur qui fait une obsession sur les animaux de compagnie ou mon favori, le mentor Maître Taka, dont le côté caricatural me fait toujours beaucoup rire, les personnages sont peu originaux mais néanmoins sympathiques et justifient à eux-seuls l’écoute de la saga, d’autant plus que l’interprétation est tout à fait correcte.

Le vrai reproche qu’on peut faire à cette saga porte sur l’aspect technique totalement bâclé : pops, saturations, volume inégal et ambiance sonore minimaliste. On est à la limite de ce qui est encore acceptable, et c’est là encore une marque d’une saga qui a l’origine n’était destiné qu’aux copains et où la qualité audio devient totalement secondaire.

En conclusion, il est d’abord surprenant qu’un jeu aussi populaire que World of Warcraft n’ai pas été plus parodié. The World of Lowcraft a donc ce mérite, même si ses qualités artistiques et techniques n’en font clairement pas un chef d’œuvre. Cependant, la découverte de sagas extérieures au circuit classique de la saga mp3 est un véritable plaisir pour les amateurs de perles rares, j’espère donc que mon modeste article vous poussera à vous lancer dans la recherche.

Cote de rareté : Pièce de collection

En dehors d’un peu de pub sur les sites et forum liés à World of Warcraft, la saga n’a jamais eu beaucoup d’écho, en particulier dans le monde de la saga mp3. En outre, le site qui lui était dédié n’existe plus et le forum consacré n’est plus actif depuis longtemps. Heureusement, les créateurs ont eu la bienveillance de ne pas supprimer les vidéos postées sur YouTube.

Vous pourrez retrouver les épisodes de la saga The World of Lowcraft sur la chaîne YouTube de l’équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.