Interview : Gobbledybook

perso-iconeRécemment, nous avons reçu une lettre manuscrite d’une personne inconnue, pas de signature, pas d’adresse.

Richoult a décidé de s’en occuper, de l’ouvrir et de découvrir ce qu’elle contenait.


– Euh… Bonjour.

– Bonjour…

– Pouvez-vous vous présenter brièvement à nos lecteurs ?

– Eh ben, disons que je suis quelqu’un qui a fait par hasard une découverte bizarre : dans mon nouvel appartement, il y avait un coffre dans lequel j’ai trouvé un drôle de bouquin aux propriétés étranges. Sinon, dans la vie, je suis écrivain. Enfin, je crois. Pas facile de le déterminer dans la mesure où tous mes manuscrits me reviennent refusés.

– Comment ça un drôle de bouquin, que voulez-vous dire ?

– C’est un genre de vieux livre, vous voyez, de ceux qu’on trouve chez les antiquaires, avec une couverture en cuir et tout le bazar. Mais ce n’est pas tant son aspect que son contenu qui est dérangeant : à l’intérieur, c’est comme si un dingue avait compilé des milliers d’histoires toutes plus effrayantes les unes que les autres. J’aurais pu me dire que c’était juste l’œuvre d’un fou, mais le problème, c’est que les histoires changent sans arrêt. Je veux dire, à chaque fois que je l’ouvre, le contenu du livre a changé. Je ne plaisante pas. Ah, et il parle aussi. Enfin il s’adresse à moi par l’intermédiaire de sa quatrième page. Oui, je sais, ça semble dingue. Mais c’est vous qui m’avez posé la question.

– Okay… On va rester lucide si vous le voulez bien, qu’est-ce qui peut me prouver que vous ne racontez pas n’importe quoi ?

– Je vous inviterais bien à la maison, mais je crois que le livre n’apprécierait pas. Il est assez exclusif. Plus sérieusement, je ne m’attends pas à être cru. Il faudrait être dingue pour croire une histoire pareille.

– Oui effectivement, j’ai beaucoup de mal à vous croire. Dans ce cas-là pourquoi ne pas l’avoir emmené avec vous ?

– Pour être honnête, j’aurais trop peur qu’il vous fasse du mal. Ah oui, je ne vous ai pas dit : le livre n’est pas seulement vivant, il a aussi des pouvoirs. J’ai découvert ça il y a peu. Il exauce les souhaits de la personne qui le lit. Sympa non ?

– Ah oui ! Et vous avez le nom de ce livre et la maison d’édition, que je puisse me le procurer moi aussi ?

– Jusqu’à preuve du contraire il n’en existe qu’un exemplaire, ce sera difficile de se le procurer. En revanche, son titre est un peu difficile à mémoriser : “Gobbledygook”. Vous devriez le connaître, non ?

– Comment ça, je devrais le connaître ?

– Oh pour rien. Je m’étais dit que comme vous veniez d’apparaître à ma table, sur la terrasse de ce café, vous auriez au moins pu connaître le livre qui vous avait fait venir ici.

– Ah oui, effectivement, mais je ne me souviens pas d’avoir quitté mon bureau. Je pense que je vais y aller.
Y a-t-il un endroit ou l’on peut vous retrouver ?

– La plupart du temps je reste chez moi. Je me demande pourquoi je suis sorti aujourd’hui d’ailleurs. Je me sentais sûrement seul, j’avais besoin de parler un peu de tout ça. Merci d’être apparu en tout cas. J’enregistre mes expériences autour du livre sur un vieux magnétophone, si ça vous intéresse d’écouter. Je mets ça en ligne sur gobbledygook.audio, à moins qu’il ne s’agisse encore d’un mauvais tour du bouquin.

– Eh bien merci pour votre temps, je vais sûrement pouvoir parler de vous dans une chronique.
Si jamais vous “souhaitez” me rencontrer à nouveau, n’hésitez pas.


Alors que je repartais vers le Weekly MP3, j’essayais de faire le point sur cette histoire, sur ce livre et cet homme… Plus je m’eloignais de cet inconnu, plus j’oubliais le fil de la conversation. Je pris aussitôt mon carnet pour écrire en vitesse ce qu’il me restait encore en mémoire.

Une fois rentré, plus aucun souvenir. Juste cette feuille arrachée, dans ma main, avec l’instruction “publie-le”.

logo-sigle-black

Gobbledygook – 3 épisodes sorties – 1 épisode toutes les 2 semaines.
www.gobbledygook.audio

Correction : Melectrik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.