Présentation de saga : L’Appartement

         Me voilà chez moi. La maison est vide, mon chat – sur le siège à côté – me regarde de ses grands yeux, un peu effrayants. C’est silencieux dehors, il n’y a que quelques ombres, passant dans les rues.
         Cela me semble être le moment idéal pour vous parler d’une saga qui a une grande valeur à mes yeux, il s’agit de la deuxième que j’ai écoutée à vrai dire, entre Jencyo Rêva et Kiponie Stories (dont je vous parlerai à l’occasion !), il s’agit de l’Appartement.

L'Appartement

         Cette fiction d’anticipation sérieuse est la première de François TJP. Sortie en 2011, entre le 2 Janvier et le 6 Novembre, elle possède une durée de près de 32 minutes pour 6 épisodes et 3 bonus. Elle a également connu un très bon accueil sur le Netophonix lors de sa sortie, de part son côté très réaliste.

         Nous sommes en compagnie d’un survivant. Une apocalypse zombie semblant avoir ravagé la planète entière. Seul ? Pas tout à fait. Son chat vit avec lui. Dans son appartement, il découvre un vieux dictaphone à pile, avec lequel il va s’enregistrer, l’aidant à se sentir moins seul.
Bien évidemment, tout ne se passe pas bien. Un zombie qui le suit jusque chez lui, une sortie à la recherche de vivre qui tourne mal…
Va-t-il survivre ?
         Je vous l’accorde l’histoire ne semble pas très originale, et pourtant, la manière dont elle est traitée est excellente.
Mais passons maintenant côté technique.

         Celle-ci a beau être sa première, cette saga – rythmée par les coupures du dictaphone – est très bonne. Les ambiances sont bien rendues et sympathiques et nous immergent clairement bien dans l’histoire ; le sound design (dont les bruitages sont en grande partie enregistrées par le réalisateur lui même) est assez minimaliste mais en soi suffisant, et même bon. On pourra tout de même reprocher à François les saturations apparaissant à de rares moments, et parfois pour plusieurs secondes ; relativement gênantes, elles ne gâchent tout de même pas pour autant l’écoute.
         Le niveau d’acteur est très bon, François TJP gère très bien ses monologues comme les moments avec plus d’action, et même si on les entend pas beaucoup, Eva TJP et Gaël TJL sont aussi d’un très bon niveau. Mention spéciale à Dharma, la petite chatte de François TJP qui joue ici le rôle du chat.
         Et je n’oublierai surtout pas de vous parler des musiques. Créées par François TJP – avec l’aide d’Alosta et et Swisscompo pour deux d’entre elles – elles ne sont pas si nombreuses (mais ceci n’est pas un reproche, car les moments sans soulignent très bien l’ambiance aussi) mais tout de même très bonnes, et son style assez reconnaissable pourrait agréablement nous faire penser à ADN2082, sa deuxième fiction audio.

         En bref. Écoutez là. Cette fiction sonore mérite clairement que vous y jetiez une oreille !
C’est pour cela que je vous donne tout de suite le site (fort sympathique, avec de chouettes photos allant de paire avec la saga) ici : http://www.studiotjp.com/appartement/.
         Je vous invite clairement à aller, au passage, écouter ses autres fictions sur son site http://www.studiotjp.com/, car si son premier jet est très bon, cela ne fait que s’améliorer !
Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée, et vous dis à bientôt !

         C’était Lolli, qui commence à trouver étrange le silence ambiant, et ces rues bien trop désertes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.