L’univers étendu des sagas mp3, partie 2 : la BD

imageIl y a deux semaines, vous (re)découvriez le monde plus que passionnant des musiques de Sagas MP3.

Cette semaine, nous allons nous attarder dans un autre rayon: les BD de sagas MP3.
(Et en temps que GROS fan de BD, surtout de BD françaises, c’est plutôt un sujet qui me botte ! )
Encore une fois, le pionnier du genre est Naheulbeuk, où Marion Poinsot illustre depuis 2005 le rendez-vous bi-annuel des fans de notre chère compagnie d’aventuriers.

Poinsot est loin d’être une novice en la matière, elle à déja illustré Dred Mc Farlane (voir la demoiselle ci-dessus), une histoire de pirates publiée aux alentours de 2004.BD

Cette BD a vraiment donné un visage à Naheulbeuk : on ne peut plus écouter la série sans voir se dessiner, avec le style un peu bâtard à mi-chemin entre le « chibi » et l’école française, le bandana rouge du ranger, la barbe brun-rousse du nain, le décolleté de l’elfe, détails dont on entend pourtant jamais parler dans la saga (hormis peut-être le décolleté).

La BD Le Donjon de Naheulbeuk a lancé la mode, suivie en 2010 par la BD Reflets d’acide : Illustrée par BD2

LeFab (aussi sur « Les Chroniques de WaoW » parodie de WoW que je vous recommande vivement, sans être impertinent, puisque l’esprit et l’humour sont très proche de ceux d’une saga MP3), la BD a un style plus orienté manga, sans en être un totalement.

Les connaisseurs verront dans la patte graphique du Fab un air des « Légendaires » (enfance quand tu nous tiens!). La différence avec la BD Naheulbeuk, c’est que les textes sont tirés des premières versions du script, voire même dans certains sont inédits, et ne correspondent pas exactement à ce qu’on entend dans les épisodes en audio. Là où Naheulbeuk est à la fois un support visuel aux épisodes (croyez moi les textes coïncident !), Reflets d’Acide est déjà une oeuvre un peu plus indépendante.

Reflets et Naheulbeuk ne sont pas les seules sagas adaptées en BD, mais avec la BD Les Aventuriers du NHL2987 Survivaure, elles sont les rares à être éditées et connues du grand public (souvent les gens découvrent la saga grâce à la BD).BD3

Chez le Psy est aussi adaptée en BD, mais il s’agit de petits webcomics disponibles sur le site avec les épisodes. Les personnages sont ceux de la saga, mais les séances sont inédites, ou complètent un épisode (comme le strip qui introduit l’épisode cross-over Naheulbeuk-Chez le Psy).

Dans la (médiocre et bâclée) chronique de ce week-end je vous parlais de Nico, sans mentionner (mea cul…pa!) qu’il est passé par la case Ankama (eh oui, rien que ça) et donc possède une solide base en animation et en infographisme.

Vous pouvez admirer sur le site d’Adoprixtoxis  quelques strips d’une paire de cases chacun, indépendants de l’intrigue mais qui étendent l’univers.

De plus, les épisodes sur la chaîne YouTube sont dotées depuis l’année dernière de petites animations en fin d’épisodes, invitant à s’abonner. Malheureusement, de la confession de Nico lui-même, un dessin animé Adoprixtoxis n’est pas envisagé, malgré l’univers très cartoonesque de sa saga… mais une autre saga prépare un dessin animé en 3D qui envoie du lourd (oui c’est encore Naheulbeuk, à force PoC va réclamer des royalties ^^), mais ça c’est pour une prochaine chronique !

BD4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.