L’univers étendu des sagas mp3, partie 1: les chansons

image (1)Tout commence avec PoC au début des glorieuses années 2000 et sa saga rolistico-chaotique devenue un canon du genre : Le Donjon de Naheulbeuk.

La série, en plus d’être accompagnée par des bouquins, une BD, bientôt un jeu vidéo et un dessin animé, était soutenue par quatre albums cultes dans le milieu rôliste français, que les personnages fredonnaient dans certains épisodes ou que l’on entendait dans les tavernes.

On ne se lassera jamais de brailler nos rencontres avec un troll dans la fôret, répéter à qui veut l’entendre (ce qui ne représente pas grand monde) les péripéties de notre ancètre Gurdil, ou de se projeter quelques niveaux en avant jusqu’a se rendre compte que la vie d’aventurier c’est plutot bourrin (comme la marche barbare ).

Le grimoire audio illustré par Torta et Cardonna, les dessinateurs de la BD Noob (ne mentez pas, vous chantez « noob, yeah-eeeh !  » à tue tête en ce moment même )

image (2)

Dans Reflets d’acide, l’autre canon du genre, ce sont les personnages qui sont les artistes : tantôt Zarakaï pour des chansons à boire, tantôt Enoriel pour des chansons de “petits chemins”, même l’armée du Mortyr pousse la chansonnette derrière les voix de la troupe des Fiers de Voix, chorale phare du monde de la saga initiée par PoC lui même. Contrairement au Naheulband, véritable groupe de musique à part entière même s’il est rattaché à la saga Naheulbeuk, les Fiers de Voix sont un ensemble strictement (ou presque) radiophonique, comptant souvent (le casting est très variable) les voix d’Aslag, du Mago ou d’Isthun. Cette mode est reprise par l’équipe de la Troisième légion, avec des chansons de qualité comme le Ragga des Druides ou Le Préfet Labienus; ainsi que dans un moindre mesure par Nico et Matt (le blues de syphilis) ou Aslag (le “brutalborn”). C’était la chronique musicale de la semaine, et pour la conclure voici la dernière coopération de PoC et du Mago, ou le nain et l’elfe (malgré elle) entubent un pauvre tavernier victime de son offre “heure joyeuse” ici !

Au passage, le Mago vient d’annoncer qu’il rejoignait temporairement le Naheuband, et on est plus qu’impatients d’en entendre plus!

One thought on “L’univers étendu des sagas mp3, partie 1: les chansons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.