Présentation de saga : L’incroyable expédition de Corentin Tréguier au Congo

Présentation de saga : “L’incroyable expédition de Corentin Tréguier au Congo”

Dans la jungle des fictions sonores, alors que les pas aventuriers de l’auditeur(rice) trace une route nouvelle entre les feuillages, ses oreilles aux aguets et inondées par les bruits crépitants du feuillage et de la faune locale s’ébattant loin des Hommes, un son cristallin résonne soudain. Le/la curieux(se) se met alors à courir et découvre, dans un élan de joie, une petite perle auditive intitulée “L’incroyable expédition de Corentin Tréguier au Congo”.

https://www.franceculture.fr/emissions/lincroyable-expedition-de-corentin-treguier-au-congo

Cette série audio de 10 épisodes proposée par France Culture a été écrite par Emmanuel Suarez, qui a été sélectionné grâce à un appel à texte de la SACD, et a été réalisée par Sophie Aude-Picon. Mais avant de vous en parler plus en détail, en voici le synopsis :

Paris, 1872. Corentin Tréguier, officier sans talent militaire mais  passionné de botanique, est choisi pour diriger une expédition secrète  afin de retrouver le Pr Delescluze, un grand scientifique français disparu pendant une mission sur les rives du fleuve Congo. On craint  qu’il ne se soit transformé en singe : l’honneur de la Nation et les ambitions africaines de la France sont en danger ! De son côté, le directeur du « Télégraphe Wallon » engage Camille de Willers, une jeune  aventurière, pour infiltrer la mission et permettre au roi des Belges de gagner la course au Congo. De Nantes à la jungle congolaise, l’expédition prend une tournure rocambolesque, et rien n’est épargné à nos improbables explorateurs. Mais c’est un secret auquel nul ne  s’attendait qui leur est révélé au cœur de la forêt…

C’est juste fantastique (Mmh ? L’objectivité ? Jamais entendu parler). Dans sa forme, on reconnaît cette espèce de patte “studio” bien caractéristique des fictions de France Culture et des “podcast natif”, c’est certes assez lisse, mais le binaural est vraiment agréable à découvrir quand on se met à l’écouter au casque. Dans son propos, cette saga a été un véritable coup de coeur de cette année. Cette expédition dans les profondeurs d’une jungle prétendument “jamais foulée par l’Homme” est une aventure humaine avant tout. De l’humanisme pacifique du curieux Corentin à la fougue anti-sexiste de l’espionne Camille, en passant par les réflexions sur la véritable nature de la “civilisation” de l’interprète et apprenti-philosophe Christian et le racisme latent du capitaine Gabard.

Et si ma présentation vous fait craindre l’écoute d’un essai, sachez qu’il n’en est rien. C’est une aventure dans le sens premier du terme, chaque épisode fait une douzaine de minutes et apporte son lot de rebondissements. C’est humain, touchant, à la fois un bon portrait de l’époque et très contemporain à la fois. 

Cette fiction, c’est une question. Que se serait-il passé si on avait envoyé un pacifiste profondément utopiste dirigé une expédition colonialiste au Congo ? Hé bien, impossible de vraiment le savoir, mais selon Emmanuel Suarez et Sophie Aude-Picon, ça aurait été un sacré pataquès.

La musique de Arthur B. Gillette, arrangée et interprétée par Andoni Aguirre, Eric Dubessay, Jeremy Elis, Arthur B. Gillette, Jennifer  Hutt et Harry Périgon, discrète présente rarement mais toujours très juste pour souligner l’absurdité d’une situation, la présentation d’un nouveau personnage, est elle aussi vraiment sympathique et apporte énormément  l’histoire. 

Et si vous voulez en savoir plus sur la réalisation de cette fiction, l’ami Johnny a pu interviewé la réalisatrice durant la MP3@Paris 2019, le replay est disponible juste là ! => http://www.mp3aparis.fr/old/

En attendant mon prochain article, je retourne arpenter le monde en quête de découverte sonore. Bon vent !

Ranne Madsen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.