La saga de l’été 2019 suivie par le Weekly : L’interview de MimiRyudo

Bonjour chers lecteurs et auditeurs

Nous nous retrouvons pour une visite au sein d’une écurie d’un participant à la saga de l’été 2018. Après @now@n, nous voici chez MimiRyudo.

Vous êtes prêts pour une petite interview? Alors c’est parti!

Bonjour et merci pour cette interview ! Il faut que j’écrive des trucs de présentation de l’interview avant ? Du genre « nous nous sommes donnés rendez-vous dans le petit salon d’un grand hôtel parisien. Il porte un élégant peignoir bleu marine et des lunettes de soleil, probablement pour ne pas être reconnu. Le standardiste lui demande d’ailleurs qui il est pour se permettre cette tenue de client décadent. Préférant garder l’anonymat également auprès du standardiste, nous changeons de lieu, et c’est donc en peignoir dans un autre grand restaurant parisien que nous parlons de la vie, de la saga de l’été et des différences entre le Sunday et le McFlurry ».

Weekly MP3 : Bonjour, pouvez-vous vous présenter et quelle est votre expérience dans la sagasphère (depuis combien de temps faites-vous de la saga MP3/fiction sonore/tout ce que vous voulez, etc) ?

MimRyudo : Bonjour, je m’appelle Michaël / MimiRyudo, j’ai 32 ans. Dans la vraie vie, je suis médecin. Dans la fausse vie, j’écris des nouvelles depuis 2003 (après mon bac français, ça m’a manqué de ne plus faire de rédaction sans doute :D), des sagas mp3 depuis 2005, des tweets depuis 2009 et des blogs depuis 2010.

Si mes calculs sont bons, je devrais ouvrir un Skyblog courant 2022. 

J’ai écrit les premiers épisodes de ma première saga mp3 en 2005 donc : Messina. Ça a traîné dans un fichier Word pendant 2 ans, puis en mai 2007, en pleine révision de partiels – ce moment où on a soudainement envie de faire quelque chose d’un fichier endormi depuis 2 ans, de réparer un radio-réveil, de se mettre au macramé ou que sais-je encore -, je me suis inscrit sur Netophonix pour recruter une puissante arm… une équipe : Luneral (interprète) et Lancelord (réalisateur). A l’époque, Red Emily a créé un nouveau groupe rien que pour moi : le groupe Scénaristes (qui pourrait aussi bien s’appeler « les gens qui ne font qu’écrire un scénario parce qu’ils galèrent avec un micro ou des trucs à déplacer et des boutons à tourner »).

Comme j’avais un statut de scénariste, j’ai légèrement fondu un fusible, et j’ai répondu à l’appel du Mago qui cherchait un sénariste pour le Choc des Zéros (l’écriture s’est terminée début 2008, et le mono est sorti en 2015). Et comme j’ai été étiqueté « le gars qui a écrit un truc avec 80 persos », j’ai été recruté pour être co-scénariste de Pépins sous le sapin en 2016 (avec @now@n et Azmar), puis Pépins sous le chalet en 2018 (toujours à 3, avec Johnny et Ranne Madsen en renfort – je ne sais pas si vous connaissez ces personnes ?)

En dehors de ces sagas « très » participatives, je me suis un peu essayé à de la création en solo, d’abord à l’arrache au dictaphone, puis un peu plus sérieusement avec un micro et un logiciel de mixage pour quelques monos, soit pour le calendrier de l’avent, soit pour ma série Au Royaume d’Acana… 

Finalement, je suis très souvent revenu à des sagas participatives où je m’occupe principalement du scénario (et parfois d’un ou deux rôles) : Messina et sa suite (avec Luneral), les échappés de Berçuel (avec Asmoth), la nuit des clés à molettes (avec Kradukman), le making-of du Choc des Zéros (avec Blast), Dernier crépuscule sur Athadcity (avec DestroKhorne), Et la Terre éclata… (avec François TJP), le petit canard qui fait coin-coin dans sa baignoire (avec Pen Of Chaos et JBX) (enfin, ils ont pas encore donné leur accord, mais c’est en bonne voie). 

Oh et sinon, en dehors des créations, je suis modérateur sur Netophonix depuis bientôt 9 ans, et j’ai été rédacteur-en-chef de (feu) MagP3 pour les numéros 15 à 25, de 2011 à 2016.

Weekly MP3 : Est-ce votre première participation au concours de la saga de l’été ?

MimRyudo : Oui ! De façon cocasse, c’est aussi ma première saga mp3 en tant que créateur ! 

En réalité, j’ai envisagé de participer en 2010 avec un mono intitulé « L’ïle qui rêve » ; j’avais fini de l’écrire mi-août, j’ai commencé à enregistrer (au dictaphone… mais c’était lié au projet !), Audacity a planté, j’ai abandonné, et je l’ai diffusé comme une nouvelle sur mon site (si vous tapez « l’île qui rêve » + mimiryudo sur Google, vous la trouverez).

J’ai aussi envisagé de participer en 2013 avec 2 monos : la nuit des clés à tuyaux (avec Kradukman, dans le même esprit que la nuit des clés à molette, version thriller faussement érotique), et Dernier crépuscule sur Athadcity que j’envisageais naïvement de réaliser. Finalement, j’ai proposé ce mono à DestroKhorne l’année suivante, et il a fait ça bien mieux que moi ! 

C’est donc mon troisième essai cette année, et la bonne !

WM : Qu’est-ce qui vous a donné envie de participer au concours ?

MimRyudo : « J’aime les deadlines ; j’aime le whoooosh qu’on entend quand on les dépasse », disait Douglas Adams (l’auteur de H2G2). 

C’est marrant quand on dit « disait » tel auteur, comme s’il le disait tout le temps, tous les jours, dès qu’il croisait quelqu’un dans la rue, chez le boulanger… C’est une drôle de façon d’utiliser un imparfait, vous ne trouvez pas ? 

Bref, j’aime les deadlines, parce qu’elles permettent de se forcer à avancer, surtout quand on a (comme beaucoup de gens) tendance à procrastiner et avoir plein de projets, qui s’accumulent dans une ou plusieurs to-do list(s). 

Le « concours » de la saga de l’été permet de se forcer à écrire, c’est un bon moteur. Et puis au pire, si la saga n’est pas sortie dans les temps, ça sera un nouveau texte qui pourra être réutilisé, comme en 2010 ou 2013… 

Enfin, en tant qu’auditeur, j’ai écouté toutes les sagas de l’été depuis la première édition, y compris des genres qui ne m’auraient pas forcément branché. Donc le concours de la saga de l’été, pour moi c’est aussi avoir quelques écoutes et commentaires de gens qui n’auraient pas forcément écouté, et ça, c’est chouette ! 

WM : Pouvez-vous nous parler de votre création (nom, style, synopsis…) ?

MimRyudo : Il s’agit d’une courte saga, découpée en 4 épisodes : l’affaire des voleurs de feu (d’après une pré-histoire vraie).

Pour le fond, on est plus dans l’humour que dans le sérieux. Pour l’histoire, tout est dans le titre : en – 2500, une famille se retrouve sans feu, et décide d’aller le voler chez les voisins. Ça va être le premier braquage connu de la préhistoire… Le mono étant court, je ne vais pas en révéler davantage !

Pour la forme, le style est volontiers minimaliste parce que je connais les limites du réalisateur… c’est d’ailleurs amusant, quand j’écris pour quelqu’un, je mets souvent pas mal de didascalies pour expliciter l’ambiance et tout ça (on se moque régulièrement de cette habitude), là il n’y a aucune ambiance de posée, aucune didascalie quand j’écris pour moi-même ^^ D’aucuns parleront de « foutage de gueule », je préfère parler de « minimalisme volontaire » et de « retour aux sources ». Mais bon, c’est vrai que c’est aussi un peu du foutage de gueule.

WM : Quelles ont été vos inspirations ?

MimRyudo : Ça faisait un moment que je voulais raconter une histoire « préhistorique »… ça m’avait traversé l’esprit début 2014, puis en 2017 (en mono pièce de théâtre, pour ma série « Le petit théâtre de MimiRyudo »). J’ai essayé de ne pas trop m’inspirer justement de RRRrrrr !!! d’Alain Chabat et des Robins des Bois, qui est un des rares films de préhistoire rigolote…

Ça faisait aussi un moment que je voulais écrire une histoire de braquage ; d’ailleurs, j’ai écrit l’épisode 15 de Pépins sous le chalet dans cet esprit (avec un jeu de mots dans le titre pour Top à pic / Topkapi), et j’avais envie de recommencer.

Je suis assez fan de Thomas Crown (le remake de John McTiernan avec Pierce Brosnan et Rene Russo, plus que l’original avec Steve McQueen et Faye Dunaway… pour une fois !), de plein d’autres films de braquages, ou simplement de scènes comme dans Mission:Impossible, où le scénario met en place des obstacles puis des moyens incroyables pour les surmonter.

Comme dans les films de braquage, j’avais envie d’introduire le plan, les obstacles de sécurité « les plus perfectionnés du moment (pré-historique) », l’exécution, les problèmes inattendus ou autres retournements de situation… C’était un peu comme écrire « le premier braquage », avec des moments clés qui sont bruts et un peu grossiers, et qui seront affinés au fil des siècles pour donner les braquages (télévisuels) actuels, qui suivent souvent le même schéma.

WM : Le fait de devoir créer une saga MP3 en moins de trois mois vous a-t-il fait peur ? Vous le fait-il toujours ? En gros que ressentez-vous à ce stade du concours ?

MimRyudo : Non ça ne m’a pas fait peur, parce que comme je disais plus haut, si je dépasse la deadline, ça va faire « whooosh », et puis je finirai de produire ma saga en dehors du concours (ou j’aurais pu la proposer à un autre réalisateur)… L’histoire va quand même exister, même sans le concours, et c’est l’essentiel !

Mais le défi de la rédiger, l’interpréter, la réaliser dans les temps est fun.

WM : Avez-vous éprouvé des difficultés à/lors de la réalisation de votre oeuvre sonore ?

MimRyudo : C’était ma première saga en tant que créateur (j’avais déjà fait des monos), la première fois où je recrutais des gens (sauf mon épouse, que j’avais dirigé pour l’Oppidum, dans Au Royaume d’Acana…), et la première fois que j’utilisais Reaper (j’utilisais Sonar avant)… 

Néanmoins, même si je suis clairement plus habitué à écrire des scénarios qu’à jouer ou réaliser… j’ai passé beaucoup plus de temps sur la partie écriture !

J’ai retrouvé (rien que pour vous !) mon tweet du 10 juin où je dis « j’aimerais bien participer », celui du 15 juin où je dis « j’ai une idée de scénario » (en l’occurrence : « une tribu vole le feu à une autre », qui se simplifiera pour les besoins de la réalisation par la suite !). 

J’ai posé les bases le 29 juin, pris quelques notes ensuite, et ai surtout écrit du 5 au 8 août à partir de ce que j’avais en tête (mais comme toujours, ça a bien changé pendant la période réelle d’écriture). 

Bref, tout ça pour dire que le concours va de juin à septembre, et j’ai utilisé juin à mi-août pour le scénario, et 20 jours pour le reste !

Pour la partie recrutement, j’ai proposé à des acteurs que je connais, à qui j’ai pu oser dire « eh, ça serait possible d’enregistrer cet après-midi ou rapidement, parce qu’il me reste 3 jours de vacances, merci bisous ». Ils ont été super cool, et l’après-midi, j’avais déjà 5 pistes enregistrées sur 7 ! C’est donc le moment de l’interview où je peux remercier François TJP, @now@n, Tuhki et Grushkov, qui sont géniaux, comme tout le monde le sait déjà. (Tiens d’ailleurs, comme vous n’êtes plus à une digression près, sachez que de façon très amusante, @now@n signe aussi sa première saga en solo et sa première participation au concours de la saga de l’été cette année… j’espère qu’il n’y aura pas un côté trop gênant comme 2 vieux qui se retrouvent dans un flashmob et cherchent à comprendre où il y a un flash, où il y a une mobylette et pourquoi tout le monde danse de la même façon autour d’eux).

Ensuite, après le scénario et les voix, j’ai « bingé » la réalisation des 3 premiers épisodes les 10 et 11 août, et je traîne encore (le 28 août) pour le montage/réalisation du 4ème, un peu plus long… Je ne connaissais pas Reaper avant cette saga, mais c’était facile grâce à ce que j’avais déjà tripatouillé avant sur Audacity puis Sonar, et grâce au tutoriel de Zylann (qu’il soit remercié !) 

En réalité, le temps passé sur l’écriture m’a permis aussi de m’écrire un scénario pas bien compliqué à mettre en scène ! 

WM : Sentez-vous que vous allez finir votre création avant la date butoire du concours ?

MimRyudo : Oui. Mais bon, il ne faut pas mettre la charrue de l’ours avant d’avoir vendu les bœufs, comme on dit.

WM : Qu’avez-vous ressenti lors de la diffusion de votre saga/premier épisode ?

MimRyudo : Je ne sais pas, car je compte faire un tir groupé début septembre – je veux finir les 4 épisodes, les réécouter, et m’assurer que l’habillage sonore est cohérent tout du long, et progresse avec l’histoire par exemple.

WM : Débuter une création audio n’est jamais facile. Que conseilleriez-vous à nos auditeurs qui voudraient eux aussi créer ?

MimRyudo : S’inscrire sur Netophonix (sauf si vous êtes un bot russe). 

Ecouter des sagas mp3, lire des tutoriels, écouter les conseils et (souvent précieuses) remarques qui sont faites. 

Savoir qu’on peut être juste scénariste, acteur, monteur, mixeur, compositeur, illustrateur, journaliste (Weekly MP3 embauche sûrement !), auditeur… 

Commencer par un mono court. 

Ne pas avoir trop d’ambition dans l’écriture (peu de personnages, peu d’actions dingues, etc.)

Prendre du plaisir (ça me semble le plus important).

Savoir que ça n’aura (très probablement) aucun succès, et que ça n’est pas grave. 

Ne pas s’attendre à ce que les longues heures d’écriture ou de mixage soient récompensées.

Recommencer : écrire une autre histoire, la partager d’une façon ou d’une autre…

WM : Avant de vous laisser continuer à travailler sur votre œuvre/profiter de la fin de l’été j’aimerais vous poser une petite question. Si vous deviez donner trois arguments pour nous encourager à écouter votre saga (et voter pour elle au concours) lesquels seraient-ce ?

MimRyudo :
1 – Contrairement à mes réponses dans cette interview, c’est court, et découpé de façon à ce que vous compreniez bien, avec des rappels et tout ce qu’il faut : vous pouvez donc l’écouter sur un court trajet, même en étant un peu distrait. 

2 – Vous allez sûrement rire une fois ou deux, ce qui est pas si mal en 20 minutes. (D’ailleurs, c’est ce que me disait Mark Hamill la dernière fois : « quelle saga, quand même ! »).

3 – Vous connaissez beaucoup d’histoires de braquage pré-historique ? Non, alors qu’est-ce que vous faites encore ici ? 

WM : Si dans le plus grand des malheur vous ne parveniez pas à finir votre fiction, pensez-vous que vous la termineriez tout de même ?

MimRyudo : Oui. 

Eh bien merci à vous Mimiryudo. Je vous souhaite bonne chance dans la suite du concours et j’espère que vous aurez pleins d’awards. Quant à nous chers lecteurs je vous retrouve dans un prochain article sur la saga de l’été.

Vous pouvez retrouver cette saga ici :
https://2019.sagadelete.fr/saga/laffaire-des-voleurs-de-feu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.